Sébastien Barbier

« Je m’appelle Sébastien Barbier, suite à mes études en menuiserie au lycée professionnel Normandie Niemen, je me suis inscrit au PLIE et j’ai postulé à divers endroits. J’ai été retenu par les ADLC en Mars 2020 et j’ai eu un entretien avec Mme Valérie Noël, qui recherchait quelqu’un en menuiserie. J’ai réalisé des travaux pour la conciergerie Calais-Cœur de Vie comme des étagères, j’ai fait un poulailler pour le Centre Cousteau, des nichoirs à oiseaux etc. J’ai apprécié travailler ici. Reprendre la menuiserie m’a remis dans le bain, j’ai évolué : en deux ans, j’ai réalisé deux immersions, ce qui m’a permis de me faire connaître et d’aller sur le terrain ».

Grâce à son passage aux ADLC, Sébastien a entamé une formation : « C’est une formation de 9 mois pour un titre professionnel d’agent de maintenance. On y apprend divers métiers  du bâtiment. Si j’obtiens le diplôme, j’aimerais devenir gardien d’immeuble.

Le fait d’avoir fait mes deux ans et d’être pris à la formation me fait plaisir, c’était ce que je voulais faire. Si des personnes cherchent du boulot, je leur conseillerai de venir postuler  ici ».

Paul Denis

« Je suis arrivé ADLC en janvier 2021. Avant, j’ai réalisé plusieurs contrats en intérim, j’ai effectué un service civique, j’ai été vacataire au conseil des Prud’hommes, et ensuite j’ai été trois ans à la Maison de l’Autonomie (MA) de l’Audomarois.

Aux ADLC, j’enregistrais des factures fournisseurs, je donnais les numéros de devis aux différents encadrants, je devais aussi répartir les différentes dépenses pour les ateliers. Ce qui m’a plu, c’est que c’est un métier calme, cela peut parfois être répétitif mais ce n’est jamais vraiment la même chose ».

L’ancien assistant de la directrice adjointe des ADLC, Mme Caroline Harinck, a trouvé un nouveau contrat dans le domaine qui lui plaît : « C’est un CDD de 2 mois, renouvelable jusqu’en décembre, à TMT Stockage à Coquelles, avec possibilité de CDI. C’est une entreprise d’entreposage et stockage non frigorifique. Je serai gestionnaire de stock, cela consiste à coordonner le stockage des marchandises en s’assurant de l’arrivage et des livraisons à effectuer. Mon passage aux ADLC m’a permis d’apprendre de nouvelles choses, de développer une expérience comptable et en secrétariat. J’ai fait de nouvelles connaissances et j’ai évolué personnellement ».

Les au revoir de Brigitte et la relève assurée par Bibianne

Brigitte Bonneau

« Commerçante de profession, j’ai tenu plusieurs établissements. J’ai fermé le dernier en décembre 2019 et je suis arrivée le 24 mars 2020 aux ADLC, qui m’ont donné ma chance à 63 ans. J’ai commencé au restaurant les Petites Mains, à la Cité de la Dentelle. J’y suis restée un an avant que l’on me demande de venir travailler au restaurant Au Coin de la Ferme. Cela a été ma première expérience en cuisine. Aujourd’hui j’ai envie de prendre du temps pour moi et ma famille et de me reposer ».

« Mon passage aux ADLC s’est très bien passé. J’ai rencontré des personnes merveilleuses, j’ai beaucoup appris, cela m’a ouvert des portes. Aujourd’hui je laisse la main à Bibianne, je sais qu’elle s’en sortira très bien, c’est une personne que j’apprécie beaucoup et en qui j’ai totalement confiance ».

Bibianne Delannoy
« Je m’appelle Bibianne Delannoy, je suis arrivée aux ADLC suite à une reconversion professionnelle. J’ai choisi de suivre des études dans la restauration en passant un CAP au lycée du Détroit à Calais. J’ai proposé mes services aux ADLC et j’ai commencé à travailler avec Brigitte en juillet 2021. Elle m’a aiguillée et, petit à petit j’ai commencé à avoir de plus en plus de responsabilités comme accueillir le client, préparer la salle… Cela fait 8 mois que je travaille avec Brigitte. Elle prend sa retraite et c’est donc moi qui vais me charger de la suite ».
Catégories : Sorties positives

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.