Cette semaine, nous nous sommes rendus à Saint-Inglevert, plus précisément au Jardin Colibri, où nous avons fait la rencontre de Sylvain, membre de l’association la SAP (Société Anonyme Populaire), venu animer « l’École Buissonnière ».

« L’École Buissonnière », ou « l’École de la curiosité » comme aime l’appeler l’animateur, est en réalité un atelier qui a pour objectif de susciter l’intérêt pour la nature chez les plus jeunes. La journée démarre par une courte présentation de l’association et de différentes activités qui vont venir ponctuer la journée, le tout dans une ambiance dynamique et bon enfant que Sylvain aime instaurer. S’en suit une visite du Jardin Colibri, première découverte : les toilettes sèches ! Plus écologiques et responsables, ces toilettes permettent à l’association de produire son propre compost pour fertiliser ses potagers. Contrairement aux toilettes « classiques », celles-ci ne sont pas reliées à l’eau courante et de la sciure est utilisée pour absorber l’humidité et les odeurs.

La visite se poursuit au dôme géodésique, structure partiellement sphérique construite par l’association, lieu où le groupe réalisera une série d’échauffements pour se préparer au mieux à la journée qui les attend.

L’objectif premier de « l’École Buissonnière » est de faire découvrir la biodiversité aux enfants. Pour se faire, Sylvain cherche à réveiller l’intérêt de son audience en présentant de manière simple et ludique des termes spécifiques tels que la biodiversité, le cycle de la graine, le nom et le rôle d’insectes, d’arbres, les outils du jardinier… Pour illustrer son propos, Sylvain, accompagné de ses enfants Oscar et Suzanne, nous amène à une mare artificielle creusée par le collectif. Ce point d’eau, où prospère la vie, permet notamment aux oiseaux et aux chevreuils de venir se désaltérer comme le démontrent les pièges photos posés l’association (dispositif permettant de faire des photographies d’êtres vivants sans intervention humaine).

De retour au dôme géodésique, l’animateur propose une dégustation d’eau infusée à l’ortie, boisson très vitaminée, accessible et réalisable par tout le monde. Alternative écologique intéressante au jus d’orange, provenant généralement de pays étranger et qui doit donc faire un voyage qui génère de la pollution. Les enfants ont également pu goûter certaines fleurs et même apprendre une technique pour consommer des feuilles d’ortie sans se faire piquer !

Dans l’après-midi, les jeunes jardiniers en herbe ont pu mettre la main à la pâte dans un atelier « réalisation de bombes à graines » : mélange d’argile, de terreau et de graines de cardère récoltés en amont par les enfants. Une bombe à graines est une manière simple et écologique d’ensemencer les sols. Les cardères sauvages permettent aux oiseaux de se nourrir et de récupérer les perles de pluie venues se loger entre ses feuilles. Les enfants ont terminé leur journée par un moment créatif par la réalisation de couronne de fleurs tressées, puis par un atelier « Dessine-moi un âne » avec pour modèle Benji, mascotte du Jardin Colibri !

Pour des raisons d’organisation, « l’École Buissonnière » est actuellement exclusivement proposée aux groupes d’enfants encadrés par des animateurs tels que dans les écoles, les centres de loisirs…

Pour en apprendre davantage sur les activités de la SAP, n’hésitez pas à suivre l’association sur sa page Facebook !

Catégories : Actualités ESS

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.