Son contrat touchant à sa fin, Florian Delrue a accepté de nous livrer son témoignage sur ses années passées au sein des Ateliers de la Citoyenneté.

 

Arrivé aux ADLC vers janvier 2020, Florian est chargé de mission depuis plus de deux ans. En binôme avec Yannick Clayman, il a d’abord mis en place et développé la Conciergerie. Puis, son rôle s’est élargi en tant que coordinateur du pôle commerce, afin d’agencer la Conciergerie et le Comptoir de l’Îlot. Il assure le lien entre les ateliers de l’association, de l’agglomération, des financeurs et des entreprises locales tout en soutenant la direction pour diverses tâches (appels à projet, demandes de subvention, développement de nouvelles activités telles que la Cuisine solidaire…)

Florian a appris de nombreuses choses grâce à cet emploi polyvalent, en particulier sur lui-même et sur l’humain. Travailler avec des individus de métiers différents, gérer des personnes, obtenir des connaissances sur l’ESS et le réseau ont gonflé ses compétences professionnelles. Une expérience qui va beaucoup l’aider dans son futur projet : celui de créer une entreprise dans l’accompagnement de la création de jardins potagers à domicile. En effet, Florian souhaiterait aider les personnes qui n’ont ni le temps, ni le savoir, ni la place pour réaliser leur plan et à choisir leurs plantes. Il désire garder cette polyvalence tout en apprenant la biologie du sol et les plantes, mais aussi en créant de plans et des designs et en conseillant ses clients.

« C’est un métier fait sur mesure pour moi », assure-t-il.

 

Florian voit les ADLC comme une grande famille de personnes qui avancent dans la même direction. Il s’est senti tout de suite comme chez lui et ne réalise pas encore qu’il va quitter son poste. C’est une association enrichissante et pleine de vertus.

« Ce que je retiens, ce sont de bons souvenirs et de l’humanité », confie-t-il.

Malgré les difficultés engendrées par le covid-19, Florian est fier du développement de la Conciergerie. Il espère qu’elle restera encore longtemps pour apporter ses services à la personne, car la population a besoin de gentillesse, qualité qui ne règne pas partout.

« Je leur souhaite que du bonheur car c’est un beau projet qui mérite d’être plus visible, d’être plus récompensé », déclare-t-il.

Parler avec des intervenants et trouver des partenaires lui ont permis de créer un terreau fertile. Son futur projet lui permettra de côtoyer toutes ces personnes et de travailler de nouveau avec elles.

 

Catégories : Sorties positives

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.