Nous avons rencontré Madame Rita Mathieu, présidente de l’Unité Locale de la Croix-Rouge française à Calais, avec qui nous avons pu échanger sur les multiples actions proposées par l’association. De l’aide alimentaire à la boutique de vêtements et jouets, en passant par l’inclusion numérique, l’Unité Locale cherche à répondre au mieux aux besoins des habitants. L’équipe d’AnimaNews partage avec vous cet échange enrichissant.

Rita Mathieu, cadre de santé retraitée, a souhaité s’engager auprès de la Croix-Rouge pour apporter du soutien aux personnes en difficulté : « La Croix-Rouge française est la première association humanitaire au monde, elle a 158 ans depuis ce mois de mai 2022. La Croix-Rouge française, ce sont des établissements de soins, de formation, et des unités locales (actions sociales et bénévoles) dans plus de 195 pays dans le monde. Au niveau international, elle est représentée au sein du Comité International Croix-Rouge (CICR), chargé du respect du Droit Humanitaire International et notamment en ce moment, de la gestion des couloirs d’évacuation humanitaire en Ukraine. L’Unité Locale du Calaisis, quant à elle, existe depuis 1881. »

Les bénévoles de l’Unité Locale de la Croix-Rouge à Calais s’investissent quotidiennement afin d’améliorer les conditions de vie des habitants en situation de précarité ou vulnérabilité. L’association propose de nombreux services qui couvrent un certain nombre de problématiques : « Officiellement nous sommes 130 volontaires inscrits. Je dirais qu’en moyenne il y a une vingtaine de bénévoles qui intervient chaque jour. Concernant l’aide alimentaire, ce sont en moyenne 50 familles qui viennent chaque jour bénéficier des denrées que nous collectons ou achetons. Concernant l’aide vestimentaire, nous avons une « vesti-boutique » ouverte à tout le monde et une activité vestiaire en lien avec nos partenaires du territoire comme le Centre Hospitalier de Calais ou le CARRUD PAZAPA. Notre salle inclusion numérique ouvrira à partir de septembre. Elle permettra aux personnes de ne pas subir la fracture numérique. Des formations aux gestes qui sauvent (diplôme PSC1) sont très régulièrement organisées. Ce diplôme est de plus en plus un pré-requis pour accéder à un emploi, dans des secteurs très variés (enseignement, sport, transports…). Sur le premier semestre 2022, nous avons formé 300 personnes. À destination des enfants (et même des grands !) notre Unité Locale de Calais propose également une boutique avec des jouets, des jeux, des déguisements… Des cours de français sont dispensés chaque semaine. Ils s’appuient sur la méthode du FLE (Méthodes d’apprentissage du Français pour les personnes de Langues Étrangères) et sont dispensés sur 4 niveaux d’apprentissage (expression orale et écrite, compréhension orale et écrite).

Qui peut bénéficier de vos actions ?

« C’est ouvert à un très large public, tous nos partenaires et toutes les structures, qui recensent des personnes en difficulté peuvent s’adresser à nous. L’inscription à l’aide alimentaire sur le long terme est basée sur des conditions de ressources établies, en lien avec nos partenaires officiels comme les CCAS, la Maison de Solidarités, la CAF, etc. »

Comment fonctionnez-vous ?

« Nous sommes 100% bénévoles ! Nous avons donc toujours besoin de volontaires pour être efficace, et répondre au mieux aux besoins de la population du territoire. Une Unité Locale, une association humanitaire… sans les bénévoles ça n’existe pas. J’ai encore regardé nos indicateurs du suivi d’activité hier. Nos activités sont en constante progression : entre 2018 à 2022, nous avons plus que doublé le nombre de personnes accompagnées. Nous faisons face grâce à nos partenaires réguliers. Je pense notamment à METRO, AUCHAN et CARREFOUR pour les ramasses alimentaires au quotidien. Cette collaboration a été rendue possible et pertinente grâce au cadre fixé par la loi anti-gaspillage. J’en profite pour remercier ces partenaires qui nous font confiance, qui n’hésitent pas à nous contacter, comme également les commerçants de Calais pour des aides plus ponctuelles mais tout aussi bénéfiques pour assurer nos missions (dons alimentaires et vestimentaires, mais aussi plus divers). Nous avons mis en place depuis ces dernières années un beau travail collaboratif, dès plus appréciables, en toute simplicité » nous explique Rita Mathieu.

Catégories : Structures ESS

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.