L’association culturelle O.S.M.O.S.E. anime tous les mois des Mots qui Dénotent, une soirée littéraire où toute personne est libre de s’exprimer et de lire les textes qu’elle aime.

 

C’est en juin 2018 que s’est déroulée la première édition des Mots qui Dénotent. Passionnés par les cafés slam, Matthieu Marsan-Bacheré, secrétaire de l’association, et Julien Morel, adhérent, ont décidé de créer le leur dans Calais. Le but ? Mettre un micro à disposition des gens et les inviter à s’exprimer. Les soirées se déroulent sur un thème en particulier sur lequel les adhérents écrivent ou partagent des textes qu’ils ont aimé. Comédiens, rappeurs et slameurs, amateurs comme professionnels, enflamment ces instants de convivialité. Bien sûr, vous êtes les bienvenus si vous désirez participer à cet événement pour seulement écouter ! O.S.M.O.S.E, c’est aussi un moment où les participants s’amusent avec l’écriture, entre les cadavres exquis et les acrostiches.

Depuis cinq ans, O.S.M.O.S.E prépare un calendrier à l’année où chaque mois possède son thème. Pour ne pas concurrencer l’Orange bleue, une association poétique, Matthieu et Julien se renseignent sur leurs prochaines manifestations afin de ne pas se priver d’un public et pour que les gens puissent participer sans sacrifice. La structure cherche aussi des lieux pour les accueillir. Des Mots qui Dénotent se déroulent en général les derniers jeudis du mois. Cette année, en mars, O.S.M.O.S.E souhaite suivre le Printemps des Poètes en proposant leur thème national, « Frontières ».

« Pour préparer ces soirées, j’écris un texte en rapport avec le thème et j’essaye de trouver un ou deux textes d’auteur« , explique Matthieu.

 

Son entreprise, Des Mots, des Lignes, organise et anime ces soirées, en partenariat avec Hannibal Lecteur durant la saison 2022-2023. Des Mots qui Dénotent accueille les passionnés de littérature comme les curieux, peu importe leur âge. Les soirées sont souvent filmées et partagées sur la chaîne YouTube de l’événement.

« L’esprit d’O.S.M.O.S.E., c’est le partage et l’intergénérationnel. C’est convivial, c’est le lien social, c’est la pratique artistique ouverte à tout le monde. On est bienveillants, on n’est pas dans le jugement et on veut que les gens se sentent bien, qu’ils puissent s’exprimer », s’enthousiasme Matthieu.

La prochaine soirée se déroule au Mirador, le 26 janvier à 18h et propose pour thème « Promettre ». Venez nombreux et à vos plumes !

 

Catégories : Actualités ESS

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.